La maturite: 1920- 1930

 

1920-1930 : LA MATURITE


 

Dès le début des années 1920, Hélène Guinepied a rompu définitivement avec le classicisme. Toujours inspirée par la nature, elle recherche un mode d'expression qui va à l'essentiel et se tourne résolument vers la modernité. Influencée par les dessins et tableaux de Paul Signac (particulièrement ceux qu'il peint entre 1892 et 1900 à Saint-Tropez) et ceux de Van Gogh, sa recherche de simplification du trait est de plus en plus aboutie. Durant cette période, elle produit de nombreux dessins à l'encre de chine, des bois gravés ainsi que des gouaches, en s'inspirant de la technique du "cloisonnisme": comme dans un vitrail, les formes sont cernées à l'encre noire, puis les espaces vides ainsi obtenus sont colorés à la gouache avec des aplats de couleurs. Les estampes japonaises, l' école de Pont-Aven ainsi que les Nabis ont clairement guidé l'évolution artistique d'Hélène Guinepied. Sa palette est d'une grande richesse de teintes. Les représentations d'arbres anthropomorphes, récurrentes durant cette période, sont remarquables.  

      nénuphars guinepied                          

 helene Guinepied art décor

                                                                                  © Hanina Fine arts 

Ci-dessus, à gauche (encre et gouache, vers 1922),  la silhouette fantômatique évoque Le Cri, d'E.Munch. A droite, une huile sur toile ovale et son dessin préparatoire à l'encre et à la gouache; le tableau se trouve aujourd'hui à Londres (voir l'onglet partenaires et contributeurs).

guinepied poissons art deco         guinepied chien art deco

               

A droite: Paysage, 49 X 64,5 cm, signé H.Guinepied 1921 en bas à droite. Collection du musée  municipal de Nevers . Ce tableau, présenté  à l'Exposition des Beaux Arts de la ville de Nevers, fut acheté en 1921 par le Conseil Général de la Nièvre pour 200 francs.                                                                                                                                                           

guinepied faunes   

                                   lacombe_la_foret_au_sol_rouge             guinepied_arbres_rivière

A gauche: oeuvre du peintre et sculpteur nabi Georges Lacombe (1868-1916), La forêt au sol rouge, 1891, musée des Beaux-Arts de Quimper. A droite, Hélène Guinepied : Arbres au bord de l'eau, vers 1925.   

Sauf mention contraire, toutes les oeuvres reproduite sur ce site se trouvent dans des collections privées. Crédits photographiques: © Sophie Banet-Rivet, sauf mention contraire.                                                                                                                                                   

Contact

association.heleneguinepied Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

2018  Hélène Guinepied